Mini-interview n° 1

Interview des Thomas

 

Nous sommes fiers de vous présenter « La mini-interview N°1 » du CD 44. Dans chaque newsletter mensuelle, vous aurez la chance de découvrir un acteur du hockey sur gazon en Loire Atlantique à travers une mini-interview.

Thomas DU ROSTU et Thomas ICRE nouveaux éducateurs du CD 44 cette année, lancent donc les hostilités.

 

Interview n° 1 : Thomas du Rostu

Originaire des terres nantaises, où il a découvert sa passion pour le hockey sur gazon, il est revenu en gardant intacte celle-ci, afin de la transmettre aux enfants des écoles où il intervient et des clubs qu’il accompagne.

 

Peux-tu te présenter rapidement ainsi que ton lien avec le hockey sur gazon ?

Je m’appelle Thomas, j’ai 25 ans et cela fait 21 ans que je joue au hockey. J’ai commencé au HCN, avant de jouer 10 ans à la Baule puis 3 ans à Carquefou. J’ai d’ailleurs passé mon BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse et de l’Education Populaire du Sport) dans ce dernier, afin de partager mon attrait pour ce sport avec les plus jeunes. Après un passage dans le nord à Douai et trois années en Nationale 1, je suis de retour sur le territoire nantais et au HCN. La boucle est bouclée ! J’ai aussi été bénévole au club des Bourgeonnières et de La Baule lorsque j’étais jeune. Cela a renforcé mon envie de devenir éducateur de ce sport.

 

Quel poste occupes-tu cette année au CD 44 ? Comment se sont déroulées tes premières semaines ?

Je suis éducateur, j’interviens donc dans les écoles en partenariat avec le Comité Départemental mais aussi dans les clubs du département (La Baule, Savenay, Carquefou). Cela se déroule très bien, je suis content des missions qui me sont confiées et j’espère que cela va perdurer.

Je m’occupe de trois écoles près de la Baule. J’apprécie énormément cette activité où mon rôle consiste à apprendre et partager une passion ; là où dans les clubs, même si j’adore y être également, l’enseignement se tourne davantage vers la compétition.

 

Qu’est-ce qui te plaît le plus après un mois dans ton nouveau rôle ?

J’aime tout particulièrement, le projet organisé par le club de Carquefou et Théo Cally, qui s’appelle « Hockey After School ». C’est une initiative que je trouve très intéressante. Après le temps scolaire, on emmène au club des enfants des écoles à proximité afin qu’ils prennent un goûter et qu’ils enchaînent sur 1h30 de hockey. C’est une action novatrice qui favorise grandement le développement du club et du hockey. Pour ma part, cela me motive énormément en tant qu’éducateur de m’inscrire dans cette démarche de cohésion.

 

Pourquoi faut-il choisir le hockey sur gazon comme activité sportive ?

Le passionné de hockey que je suis te dit tout simplement que c’est le premier sport collectif apparu aux Jeux Olympiques !

Mais l’éducateur ajoute que c’est une activité ludique avec une mentalité saine et de vraies valeurs, ce qui est primordial pour les enfants. Le fair-play et la sécurité des joueurs passent avant tout. De plus ce sport attise la curiosité du public, ce qui prouve son originalité.

 

Que peut-on te souhaiter pour cette année ?

Tout d’abord réussir à faire croître le nombre de licenciés à La baule, c’est mon objectif premier. Mais aussi développer le club de Savenay et l’activité globale du Comité Départemental.

Et à titre personnel, de monter en Elite avec le HCN !

Interview n° 2 : Thomas Icre

Passionné de sport et de coaching, Thomas a acquéri ses compétences avec diverses expériences avant de venir découvrir le hockey sur gazon. A travers son rôle au sein du Comité Départemental, il compte désormais apporter sa pierre à l’édifice afin d’aider au développement du hockey dans les années à venir.

Peux-tu te présenter rapidement ainsi que ton lien avec le hockey sur gazon ?

Je m’appelle Thomas, j’ai 25 ans et je baigne dans le sport depuis toujours : foot, rugby, sport de défense, voile, tennis de table, judo… J’adore découvrir de nouvelles activités !

Cela m’a orienté dans mes études puisque j’ai réalisé une licence Staps afin de rester au contact du sport dans sa globalité. Je me suis ensuite tourné vers le coaching sportif avec un an en psychologie humaine puis deux ans à Montpellier en spécialisation « préparation mentale et coaching ». j’y ai  notamment travaillé avec des musiciens et des joueurs d’échecs pour les aider à gérer leur pression. Très instructif comme expérience !

De retour sur Nantes, j’ai commencé en tant qu’éducateur sportif à l’UFOLEP, une fédération de sport à but non lucratif pour, à nouveau, être actif sur plusieurs disciplines. Dans le même temps, j’étais auto-entrepreneur en tant que coach personnel en ligne.

Puis j’ai appris que Damien Colleau recherchait un nouvel éducateur pour commencer à prendre sa relève notamment à Saint-Sébastien. Ma curiosité de découvrir le hockey sur gazon a guidé mon choix et je suis donc devenu éducateur au Comité Départemental. Je suis agréablement surpris par ce sport que je trouve très physique et impressionnant au niveau technique et collectif.

 

Quel poste occupes-tu cette année au CD 44 ? Quelles sont tes premières impressions ?

Je suis éducateur sportif mais aussi entraineur aux clubs de Carquefou et St Sébastien.

C’est une aventure vraiment intéressante mais très prenante où j’ai tout de suite été plongé dans l’univers de ce sport sans forcément en connaitre les termes techniques et tactiques, mais aussi le règlement et le fonctionnement général qui est assez complexe parfois.

C’est un sport atypique, donc ce n’est pas toujours facile de s’acclimater mais je fais tout pour m’intégrer rapidement. Je pense que le hockey sur gazon a un potentiel très intéressant pour se développer et en plus l’équipe du Comité Départemental est impliquée dans sa tâche ce qui me motive grandement.

 

Qu’est ce qui te plaît le plus après un mois dans ton nouveau rôle ?

Par-dessus tout, c’est venir aux entrainements des enfants, être vraiment sur le terrain et suivre l’équipe durant les matchs. Cela va de la création d’une équipe, à son suivi et globalement son développement.

J’apprécie aussi être avec les seniors mais on observe d’avantage la progression chez les enfants, et c’est ce qui me motive le plus dans mon travail. De plus, on peut leurs inculquer des valeurs qu’ils vont garder dans leur développement personnel.

 

Pourquoi faut-il choisir le hockey sur gazon comme activité sportive ?

C’est un jeu collectif et original, qui permet de changer des sports traditionnels comme le foot et le rugby. Il nécessite de l’adresse, de la finesse, une bonne endurance et une rigueur physique et tactique.

Pour les enfants, cela leur permet de voir une autre facette du monde du sport. Le hockey sur gazon véhicule une bonne mentalité sportive construite autour de l’esprit d’équipe, la solidarité et la courtoisie envers les adversaires. On sent vraiment du respect sur les terrains de hockey.

 

Que peut-on te souhaiter pour cette année ?

Tout simplement de réussir ma première année en tant qu’éducateur et entraîneur. Vivre une belle saison avec mon groupe de Carquefou. La cerise sur le gâteau serait d’emmener la sélection U12, pour laquelle j’accompagne Paul LE BESCOND au bout du championnat de France que nous disputerons cette année avec une belle génération.